Le métier de développeur ne fait pas recette en France

En France le métier de développeur est mal connu par les jeunes de 18 à 34 ans, les fait peu rêver et attire de moins en moins de femmes. Tels sont les principaux enseignements d’une étude réalisée par CA Technologies à l’occasion de la journée  » mondiale des programmeurs qui se déroule ce 13 septembre en Russie.

Déficit d’informations, idées reçues, faible représentativité des femmes… Telle est la perception du métier de développeur informatique qu’ont les jeunes Français, indique une étude réalisée par CA Technologies. L’éditeur a choisi de dresser un état des lieux de cette profession à l’occasion de la journée mondiale des programmeurs qui se déroule ce 13 septembre en Russie. Pour réaliser cette étude, l’éditeur a fait appel au cabinet d’études YouGov qui a mené l’enquête auprès d’un échantillon de 1 005 personnes représentatives de la population française âgée de 18 à 34 ans. Le sondage a été effectué en ligne, du 3 au 6 août 2018. Selon les résultats, si 84% des Millenials interrogés ont déjà entendu parler de la profession de développeur informatique, ils ne sont que 26% à déclarer la  » connaître parfaitement. A cela s’ajoute une forte disparité entre les hommes et les femmes, avec 38% des hommes déclarant savoir parfaitement en quoi consiste ce métier, contre seulement 15% des femmes. Toutefois, plus le niveau d’études est élevé, plus la connaissance du métier et des filières de formation est importante, souligne le rapport.

Pourtant considéré comme un métier d’avenir, bien rémunéré et porteur de nombreux débouchés, le développeur informatique ne fait vraiment rêver que seulement 8% des Millenials (10% d’hommes et 5% de femmes). 58% indiquent que ce métier ne les fait pas vraiment ou pas du tout rêvé, tandis que 30% des jeunes femmes répondent pas du tout.

 

 

Lire l’article complet sur le site du rédacteur : Le métier de développeur ne fait pas recette en France

01 47 08 98 38

Pin It on Pinterest