« Le développement de Linux confronté aux aléas matériels», selon Linus Torvalds

Les bugs remontés sur la plateforme Linux sont de plus en plus ésotériques, et les performances apportées par les nouveaux hardwares ne sont plus aussi significatives.

Dans la version 4.19 de Linux, les développeurs de Linux ont dû faire face à un bug de sécurité lié au matériel. Ce problème était particulièrement désagréable, parce que le bug en question avait été introduit par quelqu’un d’autre. Mais Linus Torvalds, le créateur de Linux, espère cependant que de tels incidents seront moins fréquents à l’avenir.

Dans le processus de développement Linux, les développeurs disposent de deux semaines pour intégrer le nouveau code, et ils passent ensuite six à sept semaines pour traquer les bugs.  » D’habitude, ce processus ne pose pas de problèmes particuliers, a déclaré M. Torvalds.  » Souvent, au bout d’une semaine et demie, tous les bugs sont corrigés. Mais le problème de sécurité matérielle apparu dans la version 4.19 s’est produit pendant les deux semaines prévues pour la fusion des codes.  » La bonne nouvelle, c’est que, depuis quelque temps, les bugs sont devenus de plus en plus ésotériques et leur impact est de plus en plus réduit. J’espère que ce sera aussi le cas des bugs de sécurité matérielle et qu’à l’avenir, il y en aura beaucoup moins, a-t-il déclaré.

Le créateur de Linux a également rappelé qu’autrefois on misait chaque année sur un doublement des performances du hardware. Mais selon lui,  » cela n’a pas été le cas dernièrement et ce ne sera plus le cas à l’avenir. C’est pourquoi il estime que  » dans ce nouveau contexte, les développeurs devront peut-être, comme c’était le cas auparavant, se préoccuper davantage des performances côté logiciel et ne plus considérer que les performances des nouveaux hardwares pourront combler le déficit.

 

 

Lire l’article complet sur le site du rédacteur : « Le développement de Linux confronté aux aléas matériels», selon Linus Torvalds

01 47 08 98 38

Pin It on Pinterest