L’humain toujours première vulnérabilité en cas de cyberattaque

Selon une étude sponsorisée par Proofpoint, la grande majorité des cyberattaques s’appuient sur les faiblesses humaines.

La principale faiblesse d’un système d’information réside entre la chaise et le clavier. Cette règle est, selon les répondants à une enquête sponsorisée par Proofpoint, particulièrement vraie pour la cybersécurité. 85 % des répondants jugent ainsi que les vulnérabilités humaines sont la principale cause des cyberattaques les plus néfastes, devant les failles techniques ou les processus défaillants. Si 96 % déclarent que les dirigeants de leurs organisations soutiennent les efforts pour contrôler les risques de cybersécurité et 93 % sont régulièrement informés des risques, 91 % jugent malgré tout qu’il faudrait améliorer des meilleures pratiques en matière de cybersécurité.

Lire l’article complet sur le site du rédacteur : L’humain toujours première vulnérabilité en cas de cyberattaque

01 47 08 98 38

Pin It on Pinterest